PAUL KLEE ET LES SURREALISTES